• Traditional Cycladic Architecture
  • Scenes from Every Day
  • Local Produce

NOTRE ÎLE

Mykonos est une beauté naturelle sauvage

Tout comme l’île voisine de Délos, dont le nom provient du grec ancien signifiant «portée à la lumière», le soleil brille à Mykonos jusqu’à trois cents jours par an, la température est en moyenne de 28 ° C (82 ° F) en saison et chute à un 15 ° C (59 ° F) modéré en hiver.

Mykonos s’étend sur une superficie d’un peu moins de quatre-vingt-six kilomètres carrés et est également connue comme «l’île des vents» car elle est visitée à la fois par le sirocco – le vent chaud du Sahara – et le rafraichissant meltem qui, en provenance du nord, souffle en juillet et en août.

Les pluies en février et mars alimentent la végétation éparse et suscitent la floraison des fleurs dont les noms témoignent de l’histoire antique de la région. Outre le bougainvillier, l’élu de nos intrus qui parsème par éclats exubérants les rues de Chora, et le cactus exotique qui est grec quant à l’étymologie seulement, les plantes endémiques comprennent l’évocatrice «épine du Christ», l’«orchidée romaine», les cistes, utilisés dans l’encens et récoltés à l’aide d’un un tissu trainé à travers les champs (autrefois on utilisait les peaux de chèvres sauvages), ainsi que les jonquilles, symbolisant la mort dans l’Antiquité grecque, destinées à couvrir les champs d’Hadès.

Les traces d’un lieu baigné par les mythes et l’histoire antique qui gisent dans les entrailles de la terre

Le «Pithos de Mykonos», qui est la plus ancienne représentation datée du cheval de Troie (période archaïque vers 670 av. J.C.), fut trouvé là. Dans la mythologie grecque, c’est le site même où Zeus combattit les Titans et sa masse insulaire aurait été formée par les cadavres des géants tués par Hercule après les y avoir attirés, loin de la protection du Mont Olympe. En fait, les blocs de roche géants répandus à travers l’île sont prétendus être les testicules pétrifiés de ces géants tués.

L’île voisine de Délos est l’un des sites mythologiques et archéologiques les plus importants de la Méditerranée. Délos se positionna en tant que sanctuaire pendant un millénaire avant que la mythologie grecque olympienne en fasse le lieu de naissance des dieux jumeaux, Apollon et Artémis. Les traces d’habitation sur l’île remontent à 3000 av. J.-C. et Délos parvint à son summum pendant la période mycénienne (1580-1200 av. J.C.), sa réputation d’île sacrée attirant un grand nombre de dévots. Le commerce y prospéra, transformant Délos en un grand port commercial pendant presque mille ans, depuis 800 av. J.C.. À partir de 478 av. J.C., elle accueillit le trésor de la ligue de Délos, avant qu’il soit transféré à l’Acropole d’Athènes. Un petit musée parmi les ruines de la cité antique (qui abritait autrefois plus de 25 000 personnes) contient de nombreux objets découverts lors des fouilles constantes du site.

Mykonos fut la maison ou terre d’accueil réservé des Cariens, Phéniciens, Égyptiens, Minoens, Ioniens, Romains, de l’Empire byzantin, des Vénitiens et de l’Empire ottoman. Ses habitants se sont adaptés aux différentes influences au fil des siècles, devenant des navigateurs, des pêcheurs, des commerçants prospères, des pirates, et finalement des insulaires d’un esprit généreux bien connu.

Sa réputation légendaire en tant que destination de vacances prééminente pourrait être retracée depuis les années 30

Bien que des artistes célèbres, des politiciens et des Européens riches aient séjourné dans des villas privées, un hiatus, après la Seconde Guerre mondiale, préserva l’île comme un jardin secret bien gardé jusqu’à ce que les yachts de la haute société des années soixante y jetèrent l’ancre. L’image idyllique de la simplicité de l’île suscita l’exaltation de Christian Dior, Onassis et Jackie O, suivis par la princesse Soraya, Grace Kelly, Brando et Liz Taylor, pour n’en nommer que quelques-uns. Dior sacra même de façon notoire le tailleur de la ville, Josef Salachas, «le roi du pantalon», inspirant Givenchy à collaborer avec Josef pour une collection de couture. Le secret avait surgi et, sur la pointe des pieds, arriva le Boho-chic des années soixante-dix. Dans l’exubérance des années quatre-vingt-dix, de nombreux autres hôtels de luxe ouvrirent leurs portes à Mykonos, attirant de nouveaux visiteurs, notamment en provenance d’ Amérique du Nord, puis d’Europe centrale, et bien sûr la foule fêtarde, en en faisant l’une des scènes ludiques les plus séduisantes au monde.

L’un des premiers à présager le potentiel de l’hôtellerie de luxe fut le fondateur de Myconian Collection, George Daktylides

«Il construisit le premier hôtel privé sur l’île, ouvrant de nouveaux horizons en dehors de la ville et il fut également le premier à être récompensé du statut de cinq-étoiles en 1992 pour l’hôtel Ambassador (en savoir plus sur Notre Histoire de Famille). En tant que fils, nous dirigeons maintenant la Myconian Collection et sommes heureux de rester basés là, avec nos enfants qui vont à l’école locale. Notre entreprise familiale, pionnière à ses débuts, s’est agrandie pour devenir la référence en matière d’hôtellerie insulaire, avec des racines qui remontent au-delà de la mémoire vivante et un engagement envers Mykonos qui s’étend aussi loin dans l’avenir. Notre respect pour la terre et ses habitants se reflète dans nos actions, redistribuant à travers des initiatives de préservation de l’environnement, l’approvisionnement local, le recyclage des déchets et un soutien cohérent aux communautés insulaires des Cyclades.

Notre île de contrastes et d’extrêmes

Les gens aiment les étés glamour de Mykonos, mais ses hivers sont tout aussi beaux : notamment, quand les plages revêtent un manteau orageux et les petits bateaux de pêche récupèrent les baies des yachts partis ; quand les petits vieux des villes traînent leurs tables et chaises dans le port pour se livrer à une bataille de backgammon («tavli») ; quand les églises sont décorées les jours de fête pour honorer leur saint, quand le marché du poisson est redonné aux locaux et quand les livraisons de pain du petit matin de l’ancienne boulangerie se transforment en visites à domicile. Bien que l’Ambassador soit fermé pendant cette période, si vous décidiez d’expérimenter l’île en hibernation, vous verriez que les anciennes traditions d’hospitalité perdurent indépendamment.